Pseudomugil gertrudae

  • Elevages européens
  • Attention: Dernières pièces en stock!
  • Nouveau
  • 2

Papouasie - Pseudomugil gertrudae

Plus de détails

8,20 €

Paypal
Paypal

Origine: Dans sa description issu d'un «ruisselet de la forêt Sago à Ngaiguli, Terangan, Aru Island, Aru Islands, Maluku, Indonesia», correspondant à l’île désormais normalement dénommée «Trangan» dans le groupe des îles Aru, dans l’est de l’Indonésie.

Les îles sont situées dans la mer d'Arafura, avec l'ouest de la Nouvelle-Guinée au nord et la région terrestre d'Arnhem du Territoire du Nord de l'Australie au sud, et bien qu'elles se trouvent dans la province de Maluku de l'est de l'Indonésie, elles font partie du continent australien au sens géologique. .

Les populations sont désormais connues dans de nombreuses rivières se déversant dans la mer de Timor et le golfe de Carpentaria, dans le nord de l'Australie, avec une distribution s'étendant de l'est de la ville de Darwin à travers le parc national de Kakadu, Arnhem Land et Carpentaria jusqu'à la péninsule du cap York.

Il est également connu dans les îles de Bathurst, Melville et Groot Eylandt, ainsi que dans certaines petites îles du détroit de Torres.

Les localités connues dans le Territoire du Nord comprennent les rivières Moyle, Daly, Finniss, Adelaide, Alligator, Blyth, Liverpool, Cadell, Buckingham, Cato et quelques petits bassins autour de Darwin.

Dans le Queensland, il a été enregistré dans les bassins versants de Wenlock, Embley, Dulhunty, Coen, Jardine, Olive, Jacky Jacky, Mciver, Endeavour, Barron, Mulgrave, Russell, Johnstone, Moresby, Tully et Murray, ainsi que dans certains lacs côtiers pauvres en nutriments dans le Flattery Point et autour de Shelburne Bay.

En Papouasie-Nouvelle-Guinée, des enregistrements existent dans les systèmes fluviaux de Bensbach, Pahoturi et Fly (rivière Elevala et lac Bosset, alias lac Herbert Hoover), mais il peut être plus largement distribué dans les bassins hydrographiques du sud du pays et dans l'État voisin de Papouasie, en Indonésie.

Les exemples sauvages sont rares dans l'aquariophilie avec la majorité des sujets commercialisés issus d'élevage, bien que certaines populations soient disponibles et généralement étiquetées avec des détails de collection afin de décourager l'hybridation, par exemple, 'Aru II', 'Aru IV', ' Cadell River ', etc.


Biotopes: Montre une préférence pour les zones marginales peu profondes des eaux fortement végétalisées, lentes ou stagnantes des ruisseaux, petits ruisseaux, lacs, billabongs et marécages, et se trouve souvent parmi les macrophytes, les structures ligneuses submergées telles que les branches tombées ou les racines d'arbres ou litière de feuilles. Toujours en zones adjacentes aux cours principaux, avec un sol souvent boueux.

Dans certaines localités, l'eau est tachée de brun foncé avec des tanins et a un pH très bas et des nutriments dissous, tandis que dans d'autres, elle peut être transparente.

Dans les deux cas, les habitats les plus favorables présentent une végétation de surface diverse, flottante ou poussant à partir du substrat.

Tappin (2010) donne les gammes suivantes de paramètres basés sur ceux prélevés dans diverses localités: température 12 - 34 ° C, pH 3,68-9,4, conductivité 12 - 646 µS / cm, dureté 0-320 ppm, alcalinité 2-180 ppm.

Décoration: Bois morts, plantes, plantes flottantes.


Substrat:
De granulométrie fine.


Brassage:
Modéré à faible, mais pas nul.

Sympatrie: 


Statut de protection:
Non évalué.


Mode de vie sociale: Dominance sensible entre mâles, Vie en groupe (minimum 8 à 10 sujets). Pseudomugil gertrudae est une espèce timide qui peut s'avérer sensible à la concurrence alimentaire d'espèces trop vives.


Taille adulte: 4 cm

Comportement: Calme.

Éclairage:
Faible à modéré.


Étymologie:
Pseudomugil: du grec ancien ψευδής (pseudes), qui signifie «faux, mensonge, faux», utilisé ici comme préfixe, et le nom générique Mugil = Mullet.
gertrudae: du nom de l'épouse du Dr Hugo Merton, un naturaliste allemand qui a visité les îles Aru, dans l'est de l'Indonésie, en 1907 et 1908.


T° optimales:
21 à 28°C.

Notes: Les populations sauvages de cette espèce ont tendance à être quelque peu isolées les unes des autres et présentent diverses différences,  dans la couleur, la taille du corps et la morphologie des nageoires.

On ne sait pas d'où proviennent les sujets d'élevage ornemental, mais tous les poissons vus en vente sont de la même souche qui est produite  en grande quantité.

Cycle de vie: Diurne.
Ration quotidienne:
Un dizième de pincée.
Maintenance:
Nécessite un aquarium avec filtre, chauffage et éclairage et dont l'écosystème est équilibré (ayant a minima 3 semaines de mise en route, parfois plus). Espèce très probablement sensible aux nitrates, au manque d'oxygénation et aux matières organiques.

Longévité: Inconnue

Afin de préserver la vie sauvage, l’animal dont vous venez de faire l’acquisition ne doit en aucun cas être relâché dans le milieu naturel

Source:

Seriously Fish


Fishbase

  • Ton général de l'espèce Argent
  • Mode de reproduction Ovipares (disséminant)
  • Origines Australie - Nouvelle Guinée
  • Zone de vie Milieu
  • Volume minimum 60 litres
  • Volume minimum conseillé 80 litres