Oeil bleu du Pacifique - Pseudomugil signifer

  • Elevages européens
  • Nouveau
  • 5

Australie - Poisson de banc - Oeil bleu du Pacifique - Pseudomugil signifer

Plus de détails

8,90 € 8,30 €

Paypal
Paypal

Origine: La série type a été collectée à proximité de Sydney, dans l'État de Nouvelle-Galles du Sud, dans l'est de l'Australie, et d'après les connaissances actuelles, P. signifer est l'œil bleu le plus répandu en Australie.

Son aire de répartition s'étend le long de la majeure partie de la côte est du pays, vers le sud de la péninsule de Cape York dans le nord de l'État du Queensland au lac Merimbula dans le sud de la Nouvelle-Galles du Sud, près de la frontière avec l'État de Victoria.

Il existe des populations sur certaines îles au large, y compris celles du détroit de Torres, alors qu’elles sont également connues du côté ouest de la péninsule du Cap York dans les systèmes fluviaux Embley et Mission.

Son patron est remarquablement variable dans toute son aire de répartition avec de nombreuses populations présentant des différences particulières dans la robe, la taille du corps et la forme des nageoires.

Les formes du nord et du sud ont été considérés comme distinctes par divers auteurs, et dans le Queensland, les formes originaires du nord et du sud de la rivière Herbert semblent également différentes, avec une variation intermédiaire apparemment originaire de la région autour de Townsville (Ross River).

Aire de distribution de Pseudomugil signifer


Biotopes: Très variables. Généralement trouvé à moins de 15-20 km de la mer, mais le type d'habitat est extrêmement variable. Pseudomugil signifer a été enregistré dans des conditions marines complètes ainsi que dans des environnements d’eau douce pure, et habite généralement les criques de mangroves côtières, les marais et les marais salés.

Les habitats d'eau douce ont tendance à comprendre des marécages de plaine ou des cours d'eau forestiers aux eaux claires et vives, mais certaines populations habitent des eaux noires acides, tachées de tanin sous couvert forestier.

Il est également abondant dans les canaux artificiels typiques des zones résidentielles de la Gold Coast, au sud du Queensland.

Les températures de l'eau varient entre 15 et 28 ° C, bien que des valeurs plus basses ne s'appliquent qu'aux populations du sud en hiver. Le pH a été mesuré entre 5,5 et 7,8 selon la localité.

Décoration: Bois morts, plantes, plantes flottantes, pierres.


Substrat:
Sans importance.


Brassage:
Fort à faible, mais pas nul.

Sympatrie: 


Statut de protection:
Peu concerné (Least Concerned).

Peu concerné


Mode de vie sociale: Dominance sensible entre mâles, Vie en groupe (minimum 8 à 10 sujets). Pseudomugil signifer est une espèce timide qui peut s'avérer sensible à la concurrence alimentaire d'espèces trop vives.


Taille adulte: 3,5 à 7 cm. Les population du Nord de l'Australie semblent être plus grandes que les autres, les volumes de maintenance conseillés peuvent être doublés.

Comportement: Calme.

Éclairage:
Faible à modéré.


Étymologie:
Pseudomugil: du grec ancien ψευδής (pseudes), qui signifie «faux, mensonge, faux», utilisé ici comme préfixe, et le nom générique Mugil = Mullet.
signifer: du latin signifer, signifiant «portant des signes».


T° optimales:
21 à 27°C.

Notes: Les populations sauvages de Low Island, du cap York et de la rivière Bremer, toutes situées dans le Queensland, ont été respectivement décrites comme P. signatus affinis (Whitley 1935), Atherinosoma jamesonii (Macleay 1884) et Atherina signata (Günther 1867).

Après un changement de nom, ce dernier a été appliqué aux populations du Nord qui ont été appelées Pseudomugil signatus pendant un certain nombre d'années, mais les trois noms ont été considérés comme des synonymes de P. signifer depuis la publication de la recherche génétique en 1979 dans dont 14 populations distinctes ne pouvaient être distinguées les unes des autres.

Cependant, des analyses récentes non publiées suggèrent apparemment le contraire, et l'espèce peut encore être divisée en deux taxons distincts ou plus. De plus, les poissons sauvages des extrémités Nord et Sud de son aire de répartition ne s'hybrideraient pas lors d'expériences en captivité.

La reproduction s'étale sur toute l'année.

Cycle de vie: Diurne.
Ration quotidienne:
Un dizième de pincée.


Maintenance:
Nécessite un aquarium avec filtre, chauffage et éclairage et dont l'écosystème est équilibré (ayant a minima 3 semaines de mise en route, parfois plus). Espèce très probablement sensible aux nitrates, au manque d'oxygénation et aux matières organiques.

Longévité: Inconnue

Afin de préserver la vie sauvage, l’animal dont vous venez de faire l’acquisition ne doit en aucun cas être relâché dans le milieu naturel

Source:

Seriously Fish


Fishbase

IUCN red list

  • Ton général de l'espèce Argent
  • Mode de reproduction Ovipares (disséminant)
  • Origines Australie - Nouvelle Guinée
  • Zone de vie Milieu
  • Volume minimum 60 litres
  • Volume minimum conseillé 80 litres